Teheran-Iran

Marco Vasco Iran : optimiser les découvertes culturelles en visitant les musées

L’Iran est un pays riche en monuments culturels. Les sites qui se trouvent à Téhéran, la capitale du pays, en sont les plus importants et les plus accessibles. Ils dévoilent aux touristes plusieurs découvertes lors des visites guidées par des professionnels locaux. Ces derniers proposent, par exemple, trois principaux circuits : les musées de la Paix, du Tapis et Reza Abbasi.

Le musée de la Paix de Téhéran : un circuit à ne pas rater

Pendant un séjour passé en Iran, le musée de la Paix de Téhéran fait partie des plus importants monuments culturels. Il se trouve dans l’enceinte du Parc national de la capitale iranienne, et est unique dans son genre au Moyen-Orient. Ce centre représente d’abord l’effort des Iraniens de reconstituer des éléments historiques. Il est inauguré en 2005 et dédié aux victimes des armes chimiques durant la guerre Iran-Irak. Dans cette institution culturelle, les voyageurs peuvent donc découvrir des effets personnels des guerriers. Ils auront également l’occasion de voir les restes des matériels utilisés. Enfin, les guides professionnels qui travaillent dans le site sont eux-mêmes des victimes. Ils sont les témoins oculaires des événements. Les visiteurs auront alors la chance d’avoir la version pertinente des informations sur les expositions.

Le musée du Tapis : pour des découvertes culturelles

Avec Marco Vasco Iran, les voyageurs peuvent optimiser leurs découvertes en visitant le musée du Tapis. Celui-ci se situe auprès du parc Lâleh et fondé par Farah Dibâ Pahlavi. La dernière impératrice de ce pays oriental a inauguré le site en 1976. Elle vise à montrer la qualité exceptionnelle d’un patrimoine national. Il s’agit des tapis persans. Ces produits viennent de nombreuses villes du pays. Ils sont spécialement exposés dans le monument à travers les 7 000 ouvrages. De ce fait, les touristes auront l’opportunité de voir une collection de plus d’un millier des tapis et des kilims anciens. Ceux-ci sont de rares espèces et uniques au monde. Les clients curieux peuvent, par exemple, faire la découverte du Sangeshku et du Sheik Saffieddin Ardebili. Ils sauront, en sus, les lieux et les modes de fabrication de ces articles. Ceux-ci sont tissés à partir des fibres de soie, des colorants naturels, et des fils d’argent et d’or.

Le musée Reza Abbasi : à la découverte de très anciennes œuvres artistiques

Le musée Reza Abbasi constitue également un circuit à ne pas rater lors d’un séjour en Iran. Il offre aux visiteurs d’anciennes collections des objets datant de très loin, du deuxième millénaire avant J.-C au XXe siècle. De plus, l’exposition est bien organisée de manière à faciliter l’accès. Elle permet de découvrir les produits rangés dans l’ordre chronologique. De cette façon, une marche culturelle vers le passé peut se réaliser à travers les œuvres d’art collectionnées. Enfin, il existe d’autres éléments intéressants à voir dans ce musée : une grande bibliothèque et un département d’édition.

Laisser un commentaire